Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 12:54

Bonjour à tous !

 

 

Avant de commencer, je tenais à vous remercier car vous êtes de plus en plus nombreux à vous rendre sur ce blog et à y revenir :-)

N'hésitez pas à laisser vos commentaires, poser vos questions et proposer des sujets à traiter, je me ferai un réel plaisir d'enquêter !

 

 

Ceci étant dit, j'ai décidé aujourd'hui de m'exprimer sur la consommation du lait de vache.

 

Je ne consommais ni viande, ni oeufs, et ce, pour des raisons écologiques et éthiques (voir les articles  Enquête sur les poules pondeuses, oeufs et poulets   et Pétition de Haut Vol ).

Le but de ce blog étant de s'interroger sur notre consommation, j'ai décidé d'enquêter sur celle du lait et là .... je suis tombée de mon nuage ! Moi qui croyais qu'il n'y avait rien de plus naturel et d'innofensif, j'ai découvert tout le contraire.

Voici mes résultats :  

 

 

1) La consommation de lait de vache est nocive pour l'environnement

 

En effet, pour produire 27 litres de lait, une vache mange plus de 40 kg de nourriture (vive les OGM, pesticides et autres produits chimiques) et boit plus de 170 litres d'eau. Elle est gavée d'antibiotiques, d'hormones de croissance, de médicaments en tous genres, d'hormones, etc ...

La production laitière, qui gaspille beaucoup d'énergie et d'eau, est une source de pollution majeure des nappes phréatiques.

Une vache laitière produit 60 kg d'excréments et d'urine par jour, c'est-à-dire autant qu'une vingtaine de personnes, mais sans station d'épuration.

Selon un rapport du Sénat des Etats-Unis, une exploitation de 200 vaches produit une quantité d'azote équivalente à celle des eaux usées d'une ville de 5 000 à 10 000 habitants. Par ailleurs, les flatulences des centaines de millions de bovins dans le monde sont la principale source de méthane dans l'atmosphère, deuxième gaz responsable de l'effet de serre.

Une vache produit jusqu'à 600 litres de méthane par jour, ce qui équivaut à environ 40km en voiture. Elles sont responsables de 7,6% des émissions de gaz à effet de serre.

 

2) Le calcium végétal est deux fois mieux assimilé que le calcium d'origine animale

 

Et oui ! Les végétaux suffisent pour satisfaire nos besoins en calcium :-)

Légumes à feuilles (brocoli, choux de Bruxelles, chou frisé, chou chinois, etc.), tofu, légumineuses ou céréales en sont d'excellentes sources.

Le calcium des laitages est d'ailleurs absorbé à 32 % alors que celui des de certains légumes peut aller jusqu'à 61 %.

Cent grammes de chou chinois apportent à l'organisme plus de calcium qu'un verre de lait !!

Soja, amandes, noisettes, abricots secs et figues séchées, haricots blancs et verts, épinards, laitue, avoine, pain complet, etc ... la liste des aliments contenant du calcium est longue !

 

3) Il n'est pas "naturel" de boire du lait de vache

 

Disons-le clairement, le lait de vache est du lait maternel.

Nous sommes la seule espèce à consommer le lait maternel d'une autre espèce.

Les vaches produisent du lait pour la même raison que les femmes : pour nourrir leur petit, avec qui elles ont un lien très fort. Mais un à trois jours après sa naissance, celui-ci leur est arraché, ce qui les plonge dans un profond désarroi. Trois mois plus tard, alors qu'elles sont encore en lactation, elles sont à nouveau inséminées et devront bientôt revivre ce scénario traumatisant.

 

4) La vache laitière finira à l'abattoir après une vie de souffrances

 

En liberté, les vaches nouent des amitiés, jouent, ressentent les émotions les plus variées que l’on a tendance à n’attribuer qu’aux humains.

Mais dans l'industrie laitière, la plupart des vaches sont entassées dans des hangars et traitées comme de simples machines à lait.

Alimentées à base de concentrés protéinés pour augmenter la production, 25% des vaches développent un excès d'acide urique et deviennent boiteuses.

 

Un tiers souffre de mastites (inflammations des mamelles) dues à la surproduction de lait. Ces mastites produisent du pu dans leur lait, alors, on réagit en leur donnant une bonne piqure d'antibiotiques.

Une vache « naturelle » produit 500 litres de lait par an; elle dépasse aujourd'hui les 10 000 litres par an. 


 

Rapidement épuisées par un tel traitement, les vaches laitières sont tuées vers l’âge de cinq ans, alors qu’elles pourraient atteindre une vingtaine d’années. Elles sont souvent pleines quand elles sont abattues. La viande obtenue est transformée en steaks hachés. 

 

5) Les veaux vivent aussi un vrai enfer

 

L’industrie laitière est étroitement liée à la boucherie : pour produire du lait, les vaches doivent mettre au monde des veaux qui seront envoyés à l’abattoir.

Les génisses deviennent pour la plupart des « machines à lait » et les mâles sont généralement arrachés à leur mère avant même d’avoir bu une seule goutte du lait maternel, pour être vendus aux enchères aux producteurs de viande de veau ou de bœuf. 

Privés de leur mère,  ils sont volontairement anémiés par une alimentation déficiente en fer (pour conserver leur chair bien blanche) et en fibres alimentaires, ils souffrent de diarrhées et de pneumonies et sont maintenus en vie au moyen de tranquillisants et d’antibiotiques.

Au bout de cinq ou six mois sans lumière, ils partent à l’abattoir.

Les marchés, les transports et l’abattoir sont de nouvelles occasions de souffrances. Affolés, ils y sont bien souvent laissés sans eau, sans nourriture ou litière malgré ce que prévoit la législation, tirés par n’importe quelle partie du corps, frappés et aiguillonnés par des matraques électriques.

Les bébés veaux de quelques jours et les animaux blessés ou malades ne sont pas épargnés.

Entassés pêle-mêle dans des camions voyageant sur des milliers de kilomètres, exposés aux chaleurs torrides comme aux froids les plus mordants, les plus faibles meurent étouffés ou de crise cardiaque. D’autres s’en tirent avec une patte cassée.

Puis vient l’abattoir. Cris, bousculades, chutes et odeurs : tout concourt à en faire un lieu de stress intense et de terreur. Mais malheureusement, pour certains, la torture n’est toujours pas terminée. Tous les jours, des animaux qui n’ont pas été étourdis correctement sont découpés encore conscients ou écorchés vifs. Un lien pour bien comprendre de quoi il s'agit ... link


Lorsque le veau est tué jeune, la rénine (une enzyme qui fait cailler le lait) ou la présure (la membrane qui contient la rénine) de son estomac sont prélevées pour fabriquer du fromage. Il est pourtant possible de fabriquer du fromage sans présure (mais les enzymes d’origine végétale reviennent plus cher). 

 

 

 

LES SOLUTIONS :
 

Fini les produits laitiers !

 

Se passer de produits laitiers ? C'est facile ! Voici quelques alternatives…

 

1) Le lait

 

Il existe de nombreux laits végétaux Bio disponibles sur le marché : lait de soja (nature, à la vanille, au chocolat, etc ...), d'amande (un délice !), de noisette, de noix, d'épeautre, de châtaignes, etc ...

De nombreuses variétés de lait de soja sont enrichies en calcium et autres nutriments. On le choisira de préférence français pour limiter l'impact écologique du transport.

Ces produits remplacent à merveille le lait de vache avec les céréales du petit déjeuner et le chocolat chaud, pour préparer des plats cuisinés, des sauces et de savoureux « milk-shakes ».

Ne vous découragez pas si certains produits ne vous ont pas convaincu, les saveurs sont très variables d'une marque à l'autre et il est parfois nécessaire d'en essayer plusieurs avant de trouver une marque qui vous convienne.

J'en ai fait l'expérience ! Il faut prendre le temps de trouver la marque qui nous convient.

 

Mais le mieux est encore de les fabriquer soi-même :-)

Et oui ! A l'aide d'un appareil spécifique type "Soyabella" (je ne sais pas s'il en existe un de fabrication française, je vais chercher!) ou de manière totalement artisanale et manuelle (à partir de poudres), il est possible de préparer ses laits végétaux soi-même, et ainsi, de les fabriquer à notre goût :-))

Résultat : un lait fait maison, parfumé comme on le souhaite, ultra économique et ultra écologique car il ne crée pas de déchets !

Je vais me lancer très bientôt, je vous ferai part de mon expérience !

 

2) La crème fraîche

 

Remplacez-la par de la crème de soja bio (testée et approuvée) ou de la crème d'avoine, garanties sans cholestérol !  L'alternative santé et écolo à la crème fraîche !

 

 

3) Les yaourts

 

Il suffit simplement de les remplacer par des yaourts au soja Bio :-) (type Provamel) qui sont délicieux, croyez-moi ! 

 

Mieux encore, fabriquez-les vous même ! C'est ce que je fais à l'aide d'une yaourtière :-) (Faire ses yaourts Bio maison). Pour les aromatiser, j'utilise des confitures faites maison ( Faire sa confiture Bio maison ). Et là encore, fini les déchets et bienvenue aux économies !

 

4) Les glaces

 

Fini les glaces à base lait, riches en cholestérol et en graisses saturées !

Choisissons les sorbets !

On peut même avoir le plaisir, encore une fois, de les fabriquer soi-même :-)

 

5) La pâte à tartiner

 

Fini l'huile de palme et autres produits douteux.

On utilise une pâte à tartiner Bio et Vegan.

J'ai trouvé pour ma part la "nuté +" chez Bioccop, la liste d'ingrédients est claire et elle est super bonne ! De plus, elle est de fabrication française :-) ( L'alternative biologique au "Nutella")

 

6) Le fromage

 

De la même manière, il existe différents types de fromage d'origine végétale (type "Sojami").  Le fromage Bio et 100% végétal !

On les trouve dans les magasins Bio, ils sont très bons ! 

 

7) Le chocolat

 

On opte pour le meilleur des chocolats, le chocolat noir ! A choisir labellisé Bio et commerce équitable, vous allez vous régaler :-)

Pour ceux qui tiennent à consommer un chocolat plus "doux", type chocolat au lait, il existe certains types de produit comme le "kao'tablette" d'Evernat disponible en magasins Bio. Il est certifié AB, riche en calcium et sans lait. Et il est très bon :-) ( L'alternative végétale au chocolat au lait)

 

8) Le beurre

 

La margarine, pas si verte ....

 

 

Voilà, j'espère que cet article vous aura fait réfléchir et vous aura convaincu.

 

Il a été pour beaucoup inspiré par les différents articles proposés par PETA sur petafrance.com.

 

 

Pour ma part, c'est décidé, fini les produits laitiers et bienvenue au monde végétal !!

 

 

L'industrie laitière est un lobby puissant entre les mains de quelques grands groupes.

C'est la deuxième industrie agroalimentaire en France en termes de chiffre d'affaires, juste après l'industrie de la viande...

 

 

A bientôt ;-)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la ménagère écolo - dans LA CUISINE DE LA MÉNAGÈRE
commenter cet article

commentaires

Roarr 17/11/2012 12:12


C'est dingue, avant d'accéder à la page commentaire, il faut subir une pub pour les produits laitier Elle & Vire!

la ménagère écolo 11/12/2012 20:24



Bonjour Roarr ! Oui, je viens de le constater  J'ai eu un message indiquant que suite à une longue période
d'inactivité, la publicité avait été imposée d'office alors que je n'en voulais pas .......... Mais à priori, le fait de répondre à ton commentaire va stopper ce désagrément !!


Bonne soirée



frank 13/07/2011 08:31



Bonjour, merci pour cette article riche d'information et d'alternatives.



la ménagère écolo 13/07/2011 15:08



Avec plaisir 



chrystelle 12/03/2011 10:06


Tu as une version pour substituer le lait de croissance (enfant de -de 3 ans ?)
Bises Chrystelle


la ménagère écolo 14/03/2011 23:35



J'ai trouvé un super site pour toi !


http://www.bebevege.info/


 


http://www.bebevege.info/index.php?post/2011/04/04/Prémiamande%2C-une-alternative-végétale-au-lait-2e-âge


 


http://www.bebevege.info/index.php?tag/Laits%20végétaux


 


Bisous ;-)



Présentation

  • : Le blog de la-menagere-ecolo.over-blog.com
  • Le blog de la-menagere-ecolo.over-blog.com
  • : Le défi de la ménagère écolo ! 365 jours pour changer, et tout le reste pour s'améliorer ! Ce défi consistera à reconsidérer chaque geste du quotidien en se demandant si celui-ci est cohérent avec mes convictions écologiques et mon amour des animaux, ou s'il est simplement le fruit d'un automatisme mimétique. Je chercherai et proposerai donc des solutions alternatives plus respectueuses de l'environnement et de soi-même tout simplement. Venez me rejoindre !
  • Contact

Profil

  • la ménagère écolo
  • Je suis une simple citoyenne qui, en réalisant ENFIN quel est l'impact de ses gestes, a décidé de changer, d'agir et de consommer en toute conscience. Ce bouleversement dans mes habitudes est une vraie renaissance à la vie :-)
  • Je suis une simple citoyenne qui, en réalisant ENFIN quel est l'impact de ses gestes, a décidé de changer, d'agir et de consommer en toute conscience. Ce bouleversement dans mes habitudes est une vraie renaissance à la vie :-)

Ils ont besoin de nous, faisons un don !

Soutenir L214

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Un peu de musique ?